Matthieu Jost, fondateur de MisterBnB

 
misterbnb
 

Nous avons eu le plaisir de rencontrer Matthieu, le fondateur de MisterBnB, un Airbnb historiquement gay, mais aujourd’hui inclusif pour toutes les personnes LGBT+ ou alliées - à cela Matthieu tient beaucoup. MisterBnB est site « communautaire », pas « communautariste ». Il est par exemple utilisé par des femmes rassurées de pouvoir voyager « en toute sécurité ».

Lancé en 2014, le site met en lien des voyageurs LGBT+ avec 438 000 hôtes, dans 135 pays et a levé environ 13 millions de dollars.

Matthieu nous a raconté la genèse de son projet, comment il a été accueilli dans les pays culturellement peu ouverts aux communautés LGBT+.

Nous avons aussi parlé des difficultés que Matthieu rencontre dans le recrutement pour MisterB&B, des par-feux qu’il met en place en tant que chef d’entreprise pour contrer les situations de discrimination, ou encore de la difficulté de faire son coming out au bureau.

Comme on est sympa, on vous partage les meilleurs morceaux de la conversation 😉

____

64223090_837487983290074_2536842456519933952_n (1).jpg

Matthieu

Lorsque j’ai voyagé à Barcelone avec mon ami, on a booké une chambre chez l’habitant sur un gros site de voyage. Et quand on est arrivés sur place, l’hôte a très mal réagit quand elle a découvert qu’on était deux gays et qu’on allait dormir dans la même chambre, à côté de la sienne. Donc est parti, on a écourté le séjour. Et sur le chemin pour l’aéroport dans le taxi, j’ai dit à mon copain que je n’avais plus envie qu’on revive ça un jour, ou même que quelqu’un de ma communauté puisse le vivre un jour. Voilà comment est né MisterBnB.

(…)

On a rencontré des problématiques de recrutement de talent. Parce qu’on s’est rendu compte que c’était très difficile pour une société qui servait le marché LGBT+ de recruter des gens qui n’était pas LGBT+. Parce que les populations hétérosexuelles ne veulent pas avoir sur leur CV une mention indiquant qu’elles ont travaillés dans une société LGBT+. Donc c’est très compliqué de recruter des talents, et ça c’est quelque chose qu’on avait pas du tout imaginé. On a une politique de recrutement qui est super vaste, plus de 50% de gens chez nous sont hétéros, des filles, des garçons, y’a vraiment de tout, mais ça a été très compliqué pour nous de pouvoir recruter des talents parce qu’on est une société LGBT+.

Morgane

Aujourd’hui avec la notoriété de l’entreprise, est -ce que c’est plus simple ou est-ce que tu identifies toujours ces freins ?

Matthieu

Non c’est toujours la même chose. On fait appel à un cabinet de recrutement, et c’est vrai que dès que ce cabinet a un rendez-vous et annonce la marque, on a beau dire qu’on est une plateforme de voyage, qu’on a levé 14 millions de dollars, on a beau expliquer notre croissance… Les gens son pas encore prêts en France à mettre un logo d’une société LGBT+ sur leur CV - contrairement aux Etats-Unis où il y a aucun souci pour embaucher sur ce sujet.

Les Etats-Unis ont 20 ans d’avance, ce n’est plus du tout un sujet problématique chez eux. Aux USA, on sait travailler avec les communautés, ils sont beaucoup plus habitués que nous. Que ce soit avec les communautés afro-américaines, hispaniques, LGBT+, seniors, etc. il n’y a pas du tout de problème, alors qu’en France c’est beaucoup plus compliqué.

62375486_673319893108678_4582701813882421248_n (1).jpg

Morgane

Toi tu es chef d’entreprise aujourd’hui, avec 60 salarié.e.s réparti.e.s sur les trois sièges (Los Angeles, Paris et Lima). J’imagine que les questions de discriminations sur le lieu de travail, considérant votre coeur de business, sont adressés chez vous. Comment est-ce que tu préviens les potentielles situations de discriminations et comment est-ce que tu y réponds ?

Matthieu

Alors déjà si ça arrive, c’est une grosse erreur de recrutement, donc c’est assez dur à vivre. Jusqu’à présent, on a eu beaucoup de chance, toutes les personnes qu’on a pu recruter, au-delà d’être des personnes très consciencieuses professionnellement, sont des personnes avec lesquelles il y a aucun souci de discrimination. Pour nous c’est hyper important d’avoir des profils qui sont complètement variés, pas uniquement des gays justement, pour voir au-delà. Et du coup ça crée une richesse incroyable au sein de notre structure.

Morgane

Aujourd’hui beaucoup d’études démontrent que des équipes qui présentent de la diversité ont une plus grande force d’innovation. Est-ce que tu le confirmes ?

 

Matthieu

Clairement, parce que j’en parle un peu autour de moi, avec des ami.e.s, et c’est vrai que je sens que déjà tous les gays et lesbiennes qui peuvent travailler chez MisterB&B viennent au quotidien sans avoir à cacher leur orientation sexuelle. Je pense c’est ce qui peut brider le plus un.e employé.e, de devoir se cacher. Alors que chez nous ce n’est même pas une question. Donc clairement, je pense qu’ils/elles sont beaucoup plus à l’aise avec ça, et donc plus créatifs.

 

 

Derniers articles :


A propos

Etre une femme ou issu.e d'une diversité est encore un challenge dans le monde du travail. Vous voulez changer ça ? Nous aussi.

Equally Work c’est la plateforme d’évaluation des entreprises par leurs salarié.e.s sur les questions de discriminations.